Alsace et Grand Est / Tour de France

De passage à Langres

Il y a quelque temps, nous avons pu découvrir Langres, une très jolie ville fortifiée en Haute-Marne, dans le Grand-Est. Ville d’Art et d’Histoire, Langres surplombe un très beau paysage de verdure, au sud de Chaumont.

Vue des remparts

Une ville fortifiée

En arrivant à Langres, impossible de rater les fortifications ! Les hauts remparts de la ville sont impressionnants et rehaussent encore davantage le piton rocheux sur lequel Langres a été bâtie.

Au total, ce ne sont pas moins de 3,5 km de murs d’enceinte et 12 tours que l’on peut découvrir en visitant la ville.

Le long des remparts
Wagon souvenir en haut des remparts

À l’intérieur de l’enceinte, c’est un véritable dédale de rues et ruelles, mélangeant les styles architecturaux et les époques.

Langres en noir et blanc

Tout au long de l’histoire

  • Langres gallo-romaine

En 50 avant Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par les Romains. Toute ? Non ! Un village…

Blague mise à part, Langres, nommée alors Andematunnum, occupe une place stratégique en Gaule depuis que les Romains s’y sont installés. En tant que carrefour de communication, c’est un point très important du territoire. De cette période, il ne reste plus grand-chose, mais des stèles funéraires et une mosaïque de Bacchus, Dieu du vin, ont été retrouvées.

  • Langres médiévale

C’est ensuite à partir du Moyen-âge que l’on construit les premières fortifications et la ville devient une véritable place forte vers le 14ᵉ siècle.

En plus des fortifications, la cathédrale du 12ᵉ siècle témoigne encore de la puissance religieuse de ce site.

La cathédrale
  • Les Lumières et Diderot

Changement de siècle et de décor : Vous connaissez sans doute Denis Diderot, n’est-ce pas ?

Mais oui, le philosophe, critique d’art, homme de théâtre et écrivain des Lumières. Eh bien, figurez-vous, qu’elle est ici, à Langres, sa maison natale. Elle est située sur l’une des places principales qui s’appelle désormais la Place Diderot. Personnage emblématique du siècle des Lumières (le 18ᵉ), il est l’un des pères fondateurs de l’Encyclopédie.

Les incontournables pour une visite express

Le chemin de ronde : faisant le tour de la vieille ville, suivez le chemin de ronde pour découvrir le panorama le long de toute la promenade. Vous ne manquerez pas la porte des moulins, la principale du mur d’enceinte. Celle-ci date du 17ᵉ siècle.

Elle mène à la rue Diderot où se trouve la maison natale de cet homme personnifiant les Lumières, ainsi qu’une statue le représentant.

La Maison des Lumières Denis Diderot, un peu plus loin, est un musée retraçant les événements de ce siècle.

La cathédrale Saint-Mammès et son cloître ont été édifiés au 12ᵉ et 13ᵉ siècles. Ce bâtiment religieux est imposant. Avec de jolies tuiles vernissées, elle montre bien la puissance religieuse qu’évoquait la ville.

Le Square Olivier Lahalle, juste en face de la cathédrale permet de prendre une petite pause bien méritée.

La cathédrale sous un autre angle

La Maison Renaissance, construite entre 1540 et 1550, est quelque peu cachée, mais vaut le détour. Elle est admirable par sa façade géométrique, inspirée de l’Antiquité.

Cette maison bourgeoise de la renaissance suit la mode du moment, une architecture classique avec des frises, des draperies, des motifs fruitiers ou têtes d’animaux sculptées. Dans la jolie cour intérieure, même les balustrades et le puit ont un charme fou.

La Maison Renaissance

Et après ?

Non loin d’ici, les villes de Chaumont, Châtillon-sur-Seine ou encore Troyes valent le coup d’œil.

À bientôt pour d’autres balades !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :